3 jours à Venise

Cette année, à la Toussaint, nous sommes partis quelques jours à Venise avec les enfants. La visite c’est faite au rythme du plus petit c’est à dire tranquillement sans se presser. Notre programme était simple: découvrir la ville et ses monuments emblématiques, faire une balade en gondole, descendre le Grand Canal en vaporetto en admirant la splendeur des palais vénitiens et puis, flâner dans la ville et se perdre dans les ruelles pour mieux découvrir ses coins et recoins à l’écart de la foule. 

 

Le quartier Dorsoduro

En longeant les quais, on passe devant de nombreuses églises donnant sur le canal de la Giudecca. A l’extrémité du quai, on arrive devant Santa Maria della Salute d’où l’on a une très belle vue sur le Palais des Doges et l’île de San Giorgio Maggiore en face. De là, nous repartons vers el Academia pour traverser le Grand Canal et rejoindre le quartier San Marco.

La place Saint-Marc

Située au bord du Grand Canal, c’est le centre névralgique de Venise. Ses bâtiments bordés d’arcades abritent boutiques, restaurants et cafés dont le célèbre Caffè Florian. On y trouve des monuments emblématiques tels que la basilique Saint-Marc, le palais des Doges et le campanile. Etant donné la foule qu’il y avait aux vacances de la Toussaint, je n’imagine même pas ce que ça doit être en plein été!

Place Saint Marc Venise

 

La Basilique Saint-Marc

C’est l’un des monuments majeurs à visiter à Venise. L’entrée est gratuite mais avant de pouvoir y pénétrer, il faudra laisser le sac à dos dans une consigne à quelques mètres de là. Les visites supplémentaires comme le trésor et l’accès aux étages supérieurs sont quant à elles payantes. Dès l’extérieur, les fresques colorées et dorées attirent le regard. L’intérieur richement orné de mosaïques, d’or et de marbre est vraiment magnifique.

La basilique Saint-Marc, Venise

 

Le Palais des Doges 

Palais dans lequel vivait les Doges, dirigeants de la république de Venise. Nous avons fait la visite classique (entrée payante) avec audioguide, soit environ 1h30 sur place, nous aurions pu y rester davantage mais c’était un peu long pour les enfants. Nous aurions souhaité effectuer la visite guidée « les itinéraires secrets » permettant d’avoir accès à des parties moins connues du palais mais ce n’était pas disponible en français lors de notre passage.

Dans la cours intérieure, on peut voir deux puits en bronze et l’Escalier des Géants… Le style architectural et les nombreuses arcades donnent un ensemble assez chargé. A l’étage, on peut voir les différentes salles de l’administration et du pouvoir de l’état Vénitien dont l’immense salle du Grand Conseil. On visite ensuite les cachots en traversant le fameux Pont des Soupirs qui reliait le Palais aux prisons.

 

Le palais des Doges-Venise

Le Campanile de Saint-Marc

On peut y monter en ascenseur, l’accès est payant. Nous ne l’avons pas fait mais à presque 100 mètres de haut, il doit offrir un joli panorama sur la ville.

le campanile Venise

 

Le Pont des Soupirs

Il était malheureusement en rénovation lors de notre passage et était enveloppé dans une toile publicitaire, je n’ai donc pas pu le prendre en photo. Je l’ai quand même traversé par l’intérieur lors de la visite du Palais des Doges. De toutes petites ouvertures permettent de jeter un coup d’œil sur la canal. Il servait à l’époque à relier le Palais des Doges et les prisons. On raconte qu’on pouvait entendre les soupirs des prisonniers qui le traversaient avant de rejoindre leur geôle, d’où son nom.

Un tour de gondole

Venir à Venise sans faire un tour de gondole serait quand même dommage même s’il est vrai que les tarifs pratiqués sont assez prohibitifs (80€ pour un tour d’environ 30 minutes). On s’est quand même laissé tenter et notre gondolier nous a emmené le long des canaux jusqu’au Grand Canal avec passage sous le pont du Rialto (il paraît qu’il faut faire un vœu en passant dessous). Emprunter les ruelles en gondole est très sympa mais ça le serait davantage si on était moins nombreux à la fois sur les canaux car par endroit c’est carrément l’embouteillage de gondoles pour passer sous certains ponts. C’est dommage, mais l’expérience reste magique malgré tout.

 

Le Pont du Rialto

C’est le plus ancien et le plus célèbre pont de Venise, il était d’ailleurs à l’origine le seul pont qui reliait les 2 rives du Grand Canal. On ne peut pas aller à Venise sans le voir et l’admirer mais victime de son succès il y a vraiment foule dessus et tout autour. La vue depuis le pont est sympa mais pas plus que sur d’autres ponts de Venise selon moi. Il s’apprécie davantage vu du Grand Canal depuis un vaporetto ou une gondole.

la pont du Rialto, Venise

 

Le Grand Canal

Il constitue l’artère principale de la ville et le vaporetto est certainement le moyen de transport idéal pour le parcourir de tout son long afin d’admirer les nombreux palais qui le bordent. L’élégance et la richesse de certaines façades nous transportent dans les siècles passés à l’époque de la prospérité de la république de Venise.

L’atmosphère semble différente de nuit. A travers les quelques fenêtres éclairées, on distingue l’intérieur des demeures vénitiennes: des poutres, des tableaux, des moulures sur les murs. On s’immisce ainsi quelques instants dans la vie de ces riches vénitiens. A cette heure, les gondoliers poussent la sérénade.

 

Les îles de la lagune

Murano
Pour se rendre sur les îles comme Murano, Burano et le Lido, il faut prendre le vaporetto. Cette île s’est spécialisée dans la fabrication du verre, on y retrouve donc les nombreuses boutiques de verrerie déjà vues à Venise. Rien d’extraordinaire à voir si ce n’est qu’on peut visiter un atelier et assister à une démonstration de souffleur de verre ce qui peut être vraiment sympa.

Burano
Après 30 minutes de vaporetto depuis Murano nous arrivons sur cette île pleine de charme. Beaucoup plus intéressante que Murano selon moi, on y trouve des maisons colorées et des boutiques de dentelles, la spécialité de l’île. Le linge est étendu un peu partout aux fenêtres et parfois en plein milieu de la rue. Un peu plus loin sur une place on peut voir une église. Nous ne nous en apercevons pas immédiatement et c’est en repartant de l’île en vaporetto que nous remarquerons que le campanile est très très penché. Succulent chocolat chaud dans l’une des rues principales

Burano, Venise

Burano, Venise

-Ce que j’ai aimé à Venise: longer les multiples canaux qui tiennent lieu de rues, faire un tour de gondole, me perdre à l’écart de la foule, visiter la très colorée île de Burano, imaginer la vie à l’époque de la Renaissance devant les palais vénitiens…

-Ce que j’ai moins aimé: Ne pas pouvoir prendre de photos de la place Saint-Marc et de ses monuments sans avoir des dizaines de touristes devant l’objectif! Beaucoup trop de boutiques de masques et de verrerie, on est à Venise certes mais ça fait un peu piège à touristes quand même. La surexploitation de ce filon touristique enlève de l’authenticité à la ville. Et puis j’ai trouvé certaines rues un peu sale avec pas mal de graffiti sur les murs par endroit.

La cité des Doges reste néanmoins une très belle étape d’une grande richesse historique et culturelle avec un nombre impressionnant de superbes monuments.

Pas encore de commentaires

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.