2 semaines en Martinique

En 2012, nous avons choisi de passer Noël en Martinique. Etant partis avec les enfants, c’est à un rythme tranquille que nous avons organisé nos 2 semaines partageant notre temps entre farniente sur les plages et découverte de l’île. J’ai particulièrement apprécié le nord de la Martinique qui offre de belles possibilités de randonner dans la forêt tropicale luxuriante. Le sud où les paysages sont plus arides est selon moi davantage une destination plage. Voici un petit tour des visites que nous avons faites.

 

Le musée de la Banane 

Notre toute première visite sur l’île a été pour le musée de la banane situé près de Sainte-Marie. La découverte de ce fruit très consommé partout dans le monde se passe ici en 2 temps: une partie exposition qui rassemble des informations sur l’histoire et la culture de la banane et une partie jardin très agréable où l’on peut voir différents types de bananiers. On y apprend que le bananier n’est pas un arbre mais une herbe géante qui peut atteindre 15 mètres de hauteur. C’est en fait la plus grande herbe du monde. Aux Antilles, elle atteint la hauteur honorable de 5 à 6 mètres.

Enfin une petite boutique permet de conclure la visite par une dégustation de produits à base de banane bien sûr.

musée de la banane à Sainte Marie, Martinique

musée de la banane à Sainte Marie, Martinique

 

Le Canal de Beauregard ou le Canal des Esclaves

Balade originale qui suit un petit canal d’irrigation entre Fonds-Saint-Denis et le Carbet au milieu d’une végétation tropicale luxuriante. L’absence de sentier sur une partie du trajet implique de marcher sur le muret étroit qui borde le canal avec des passages à flanc de falaise. Pas plus de 40 cm de large par endroit. Il n’y a pas de barrière de protection donc ne pas entreprendre cette balade en cas de pluie ni en cas de vertige et ne pas le faire avec de jeunes enfants. Compter 3 heures aller-retour (7 km). Si l’on souhaite faire la balade uniquement dans un sens, prévoir une deuxième voiture à l’arrivée.

C’est la première balade que nous avons faite en arrivant en Martinique et j’en ai gardé un bon souvenir. Nous sommes partis du Carbet pour arriver vers Fond-Saint-Denis, ce qui nous a permis de faire une pause au restaurant le Relais de la Maison Rousse avant de repartir dans l’autre sens. On peut y manger ou juste y prendre un verre dans un cadre très sympa. Si on débute la balade depuis Fonds-Saint-Denis il n’y a pas de restaurant en arrivant côté Carbet.

Canal de Beauregard, Martinique

Canal de Beauregard, Martinique

 

Saint-Pierre et les plages alentours

J’ai adoré Saint-Pierre et ses alentours à tel point que j’ai regretté de ne pas avoir loué de ce côté de l’île. La vue sur la Montagne Pelée toute proche est magnifique.

De Saint-Pierre, nous longeons tout d’abord la côte Caraïbe en direction du nord pour rejoindre le parking de l’Anse Couleuvre. La route s’arrête ici. Il s’agit du point de départ de la grande randonnée « Le Prêcheur-Grand-Rivière » qui suit un ancien chemin qui desservait autrefois plusieurs habitations aujourd’hui regagnées par la forêt. J’aurais adoré la faire mais les 6 heures de marche sous forte chaleur imposaient de trop grosses contraintes avec les enfants.

A la place, nous empruntons le sentier pour atteindre l’Anse Couleuvre puis l’anse Lévrier et enfin l’anse à Voile. De jolies plages de sable noir qui se méritent puisqu’il faut marcher pour y accéder. Notre récompense: elles sont quasiment désertes. Nous retournons ensuite à l’Anse Céron, une autre jolie plage (et oui, elles sont toutes belles!) avec pas mal de vagues lorsque nous y étions. Les enfants ont d’ailleurs perdu un masque dans les vagues…

Retour vers Saint-Pierre en début d’après midi pour une petite visite de la ville après avoir mangé chez Marie-Claire, un restaurant à l’étage du marché couvert. Nous avons eu pas mal d’attente avant d’être servi car la personne était seule pour tout faire mais nous étions prévenus dès le départ. Cuisine créole pas cher, un très bon souvenir.

Saint Pierre, Martinique

le Montagne Pelée sous les nuages

 

La route de la Trace

Impossible de venir à la Martinique sans emprunter au moins une fois cette belle route spectaculaire qui traverse le nord de l’île au cœur de la forêt tropicale dense et humide. Cette portion de la N3 passe tour à tour par Balata, Morne-Rouge et Ajoupa-Bouillon.

 

Les Gorges de la Falaise

Sorte de mini canyoning à Ajoupa-Bouillon dans le nord de l’île. Pour rejoindre le départ de cette balade aquatique il faut tout d’abord descendre un escalier interminable en pleine forêt tropicale tout en sachant qu’il va falloir tout remonter au retour. Je n’ai pas compté le nombre de marches, mais ça muscle c’est sûr! Arrivés en bas, le guide nous prend en charge.

L’itinéraire suit une rivière encastrée entre 2 énormes falaises et mène à une cascade. L’eau est fraîche et vivifiante. Le guide était sympathique, il a même porté notre fils de 8 ans sur son dos pour un passage un peu délicat. Sortie très sympa, un peu courte peut-être.

Je n’ai malheureusement pas pris de photos de la sortie car il fallait payer en plus du ticket d’entrée pour avoir un sac étanche pour l’appareil photos. J’ai pas trop aimé le côté business à tout prix, j’ai donc laissé l’appareil dans la voiture.
Pour plus d’informations, voir le site www.guidemartinique.com

 

La presqu’île de la Caravelle

Situé au nord-est de l’île, cette réserve naturelle offre des paysages variés où se succèdent forêts, criques sauvages, plages et mangrove le tout accessible grâce à 2 sentiers de découverte au départ du parking du château Dubuc.

 

⇒ Le grand sentier (environ 4 h de marche)

La balade commence par un chemin forestier ombragé. On rejoint ensuite le phare de la Caravelle d’où l’on a une vue à 360°. Une table d’orientation nous indique même la direction de la Dominique. De nombreux crabes et bernard-l’hermite terrestres s’activent aux abords du sentier. On longe ensuite la côte où la végétation battue par les vents pousse couchée par endroit. On continue vers la pointe Caracoli et la baie du trésor idéale pour le pique-nique ou la baignade. L’eau est très calme et peu profonde. La promenade se poursuit au milieu de la mangrove avant de remonter vers le château Dubuc.

Attention, l’essentiel de cette randonnée s’effectue sur des sentiers dépourvus d’ombre. Prévoir casquette, crème solaire et suffisamment d’eau.

 

⇒ Le petit sentier (1h30 de marche)

Si l’on ne veut pas trop marcher, je conseille le petit sentier qui mène à la mangrove de palétuviers et à la baie du Trésor. Nombreux crabes dans la mangrove.

On peut aussi faire uniquement le phare (30 min). Il parait qu’il faut voir la vue au coucher du soleil!

la Presqu'île de la Caravelle, Martinique

la Presqu'île de la Caravelle, Martinique

la Presqu'île de la Caravelle, Martinique

Presqu'île de la Caravelle, Martinique

 

 

Sortie Kayak à l’îlet Chancel

Voici une belle excursion au départ de la baie du Robert vers l’îlet Chancel, l’un des 48 îlets de la Martinique. Il a la particularité d’abriter les ruines d’une ancienne habitation sucrière ainsi qu’une colonie d’iguanes des Petites Antilles, une espèce menacée. Si vous ne les voyez pas au premier abord, chercher bien, ils sont un peu partout au sol ou dans les arbres et ne se déplacent pas très vite. Vous les entendrez certainement avant de les apercevoir. Les femelles et les jeunes sont verts tandis que les mâles sont marrons.

Depuis le kayak, nous observons des étoiles de mer de toutes tailles, nous trouvons également un lambi aux alentours de l’îlet. Magnifique coquillage que l’on aimerait bien ramener dans la valise mais la bête est dedans alors on préfère le remettre à l’eau! De toute manière il est sûrement interdit de les ramasser.

l'ilet Chancel, Martinique

 

Le jardin de Balata

Situé à 12 km au nord de Fort-de-France le jardin de Balata présente des plantes et des arbres tropicaux du monde entier. Des palmiers de toutes sortes, des fleurs aux couleurs éclatantes, des plans d’eau, le tout agencé avec beaucoup de goût. Les allées de Broméliacées sont fabuleuses. Ce jardin est un vrai régal pour les yeux. Vers l’entrée, on peut voir des colibris se nourrir de nectar placé là à leur intention.

Une partie en ponts suspendus totalement sécurisée par de hauts filets permet d’avoir une vision aérienne du jardin. Accessible aux enfants à partir de 8 ans. Un vrai plus compris dans le prix du billet. Super visite du début à la fin. Ma fille m’a « piqué » l’appareil photos et a passé son temps à tout photographier tellement tout est beau. A faire absolument!

les jardins de Balata, Martinique

les jardins de Balata, Martinique

les jardins de Balata, Martinique

les jardins de Balata, Martinique

 

La plage de la pointe Faula au Vauclin

Plus d’herbe que de sable sur cette plage mais ce qui est sympa c’est qu’on a pied pendant au moins 300 mètres au large tant l’eau est peu profonde. Idéal pour les enfants.

Le Vauclin, Martinique

Le Vauclin, Martinique

 

 La Savane de Pétrification

Cette balade, qui correspond à une portion de la Trace des Caps, démarre tout au bout de Grande Anse des Salines et rejoint l’Anse Trabaud. Après avoir traversé l’Étang des Salines et passer l’Anse à Prunes, on traverse un petit pont en bois qui marque le début de la Savane de Pétrification. Le sentier longe le littoral dans un environnement étonnamment désertique par endroit. Le bois pétrifié qui a donné son nom à ce secteur a malheureusement aujourd’hui totalement disparu. A l’arrivée, on découvre l’Anse Trabaud, une magnifique plage sauvage.

Compter environ 3 heures de marche aller-retour (10 km). Pas d’ombre sur le trajet, mieux vaut éviter les heures les plus chaudes et prévoir casquette et crème solaire pour ne pas cramer.

Au retour, nous avons passé l’après-midi à la plage de Grande Anse des Salines à l’ombre des cocotiers. Nous y avons acheté de délicieux jus de fruits frais pressés.

la savane de pétrification, Martinique

la savane de pétrification, Martinique

 

Balade de l’Anse Caritan à Grand Anse des Salines

Cette portion de la Trace des Caps longe une succession de plages toutes aussi belles les unes que les autres. On passe ainsi par l’anse Caritan, l’Anse Meunier, Petite Anse des Salines et enfin Grande Anse des Salines. Nous avons mis 3 heures aller-retour tranquillement (8 km).

A Petite Anse des Salines nous n’y avons vu que des hommes naturistes, une plage gay de toute évidence.

Grande Anse des Salines est quant à elle plus fréquentée mais rien d’insupportable non plus en comparaison de la Côte d’Azur d’où nous venons. C’est en tout cas une magnifique plage de sable blanc bordée de nombreux cocotiers: une vraie carte postale!

Grande Anse des Salines, Martinique

 

Le rocher du Diamant

Ce rocher situé dans la mer des Caraïbes au sud-ouest de l’île a une histoire puisqu’il a été le témoin d’une bataille entre la France et l’Angleterre pour le contrôle de la région au temps des guerres napoléoniennes.

Aujourd’hui, c’est un site protégé où il est interdit d’accoster mais on peut explorer ses fonds marins. C’est d’ailleurs un spot de plongée très renommé pour la diversité de la faune. Attention, fortes vagues et pas mal de courant sur les plages des environs du Diamant.

le rocher du Diamant, Martnique

 

 Les Trois-îlets et la Pointe du Bout

Une jolie église aux Trois-îlets. Déception pour La Pointe du Bout qui manque vraiment de charme, beaucoup d’hôtels, de boutiques de souvenirs, de restaurants et le reste semble peu entretenu. Aucune authenticité. C’est aussi le point de départ de nombreuses sorties en mer, d’ailleurs en se promenant dans la marina on se fera accoster pas moins de 3 fois par des compagnies vendant leur sortie à la journée ou 1/2 journée… La plage de l’Anse Mitan n’est pas terrible non plus à mon goût et on doit vite être serré comme des sardines vu le nombre de touristes dans le secteur. C’est vraiment l’endroit que j’ai le moins aimé en Martinique.

 

J’ai bien aimé…

– les nombreuses plages un peu cachées ou difficiles d’accès où l’on se retrouve seul au monde
– les poulets grillés sur le bord de la route pour nos pique-niques
– les nombreux crabes de terre que l’on trouve un peu partout.
– la gentillesse de la population
– la cuisine créole…

 

No Comments

Leave a Comment