Death Valley, Californie

Après avoir traversée plusieurs états de l’ouest américain me voici de retour en Californie où ma boucle touche presque à sa fin. Contrairement à ce que j’aurais pensé, les paysages du parc, certes désertiques, ne sont pas monotones pour autant. Ils offrent au contraire pas mal de curiosités naturelles avec des formations rocheuses multicolores, des canyons, des dunes de sable…

 

Death Valley, Californie

 

Tarif: 20 $ par véhicule valable 7 jours, le pass America the Beautiful est accepté.
Conseil: faire le plein d’essence bien avant le parc car les prix y sont très élevés.

 

Les températures moyennes en hiver se situent aux alentours de 20°C. Entre juin et août, les températures dépassent souvent 45°C et même parfois 50°C comme c’était le cas lors de mon passage. Il fait tellement chaud que l’on ne peut pas rester dehors très longtemps surtout qu’il n’y a pas d’ombre.

 

Traverser la Death Valley en été

Avoir toujours beaucoup d’eau avec soi et dans la voiture.
Ne pas randonner.
Ne pas mettre la climatisation en permanence dans la voiture pour éviter au moteur de surchauffer.
Il est recommandé de rester sur les routes principales.
Chapeau et crème solaire indispensables même pour un simple point de vue.

Death Valley, Californie

 

Furnace Creek

Située à 58 mètres au-dessous du niveau de la mer, cette oasis de verdure au milieu du désert était mon point de chute pour 1 nuit. On y trouve 2 hôtels: Furnace Creek Inn et Furnace Creek Ranch (le moins cher), un petit supermarché (juste de quoi dépanner), 2 restaurants assez chers, une station essence et même un terrain de golf!!! Drôle d’idée dans un endroit où certaines années il ne tombe pas une goutte de pluie.

Depuis ma chambre d’hôtel qui donnait sur le golf, je pouvais voir matin et soir, des lièvres venir grignoter le gazon. Difficile de les imaginer survivre dans un environnement aussi inhospitalier. Et pourtant, même si on l’observe rarement, ce parc est peuplé d’une faune très variée avec plus de 400 espèces répertoriées dont 51 espèces de mammifères. On est donc loin du désert où rien ne vit que l’on imagine au premier abord.

Furnace Creek Ranch Death Valley Californie

 

Zabriskie Point (à 7,5km à l’est de Furnace Creek sur la Hwy 190)

Ce site offre un magnifique point de vue sur un phénomène géologique aux formes et aux couleurs étonnantes.  A voir paraît-il de préférence au lever ou au coucher du soleil pour profiter d’une meilleure lumière. Quand j’y suis passée, dans l’après-midi, je n’ai pas pu m’y arrêter aussi longtemps que je l’aurais souhaité tant la chaleur (50°C) était difficile à supporter.

Zabriskie Point Death Valley Californie

Zabriskie Point Death Valley Californie

 

Badwater Basin (à 24 km de Furnace Creek sur Badwater Road)

Le site correspond à un ancien lac devenu une vaste plaine de sel. Si on gratte un peu le sol on trouve de l’eau à seulement quelques centimètres de profondeur, étonnant dans un environnement aussi aride!! Sur la paroi rocheuse au pied du parking on peut voir, en levant la tête, un panneau indiquant le niveau de la mer car ici nous sommes à moins 85,5 mètres d’altitude.

J’avais lu avant de partir qu’il était conseillé de marcher quelques centaines de mètres au-delà du ponton de bois afin d’observer des plaques de sel hexagonales. Me voilà partie, bien décidée à voir les fameuses formations. J’avance mais je ne vois rien d’autre que du sel piétiné alors j’avance encore. Il fait 53°C et marcher devient vite une véritable épreuve. Les distances sont trompeuses sur ces vastes étendues, j’ai pas l’impression d’avoir beaucoup avancé mais quand je me retourne la voiture n’est pas tout près et il faut garder des forces pour le retour. Finalement, j’abandonne en n’ayant rien vu d’autre que du sel mainte fois piétiné, dommage. J’ai eu chaud, chaud comme jamais et j’ai mis du temps à récupérer mais cela reste une expérience inoubliable…

Sur le chemin du retour en voiture, j’avais prévu de passer par Artist’s Drive, malheureusement après cette marche à Badwater ce sera retour direct à Furnace Creek pour récupérer au frais dans la chambre d’hôtel. Lors du trajet, la voiture n’offre qu’une fraîcheur relative car elle aussi souffre de ces températures extrêmes et la climatisation souffle tiède. Il faudra d’ailleurs l’arrêter régulirement pour soulager le moteur.

Badwater Basin Death Valley, Californie

Badwater Basin Death Valley, Californie

 

Mesquite Flat Sand Dunes (sur la Hwy 190 vers Stovepipe Wells Village)

Magnifique point de vue sur des dunes de sable aux formes ondulées. Il est tout à fait possible de marcher jusqu’aux dunes mais le sable rend la marche difficile et la chaleur écrasante en été aussi. Site recommandé au lever et au coucher du soleil.

Mesquite Sand Dunes Death Valley, Californie

Mesquite Flat Sand Dunes

Death Valley, Californie

 

J’appréhendais de traverser la vallée de la mort en été et je pensais que l’intérêt était limité à cette période de l’année où il fait tellement chaud qu’on ne peut pas randonner. Finalement j’ai étais agréablement surprise par cette étape différente de toutes les autres. C’est vrai qu’en été on ne peut pas profiter pleinement du parc mais le simple fait de rouler le long de ces immenses étendues permet de voir des paysages fantastiques et hors du commun. A ne pas louper!

Après cette étape il est temps de poursuivre vers des contrées plus fraîches direction Mammoth Lakes. Un tout autre univers avec de nombreux lacs au milieu de forêts et de montagnes aux sommets encore enneigés.

No Comments

Leave a Comment