10 jours en Irlande: Dublin, le Kerry et le Connemara

En mars 2017, je suis partie passer 10 jours en Irlande. Une escapade entre terre et mer à travers 3 régions de l’île: Dublin, le Kerry et le Connemara. Au programme, des vieilles pierres, des lacs, des montagnes, des côtes sauvages, des plages magnifiques, du vert, de la tourbière et puis des moutons et encore des moutons. Une vrai bouffée d’air pur et de nature. Il en ressort une envie d’en découvrir davantage lors d’un prochain voyage.

 

 

Gap of Dunloe, Irlande

 

Nous sommes partis à 4, sur les routes d’Irlande en voiture de location. Pour la conduite à gauche nous avions un volontaire parmi nous, c’est donc avec plaisir que je me suis laissée « guider » pendant tout le séjour! La météo a été plus que clémente dans l’ensemble malgré de petites pluies quotidiennes souvent suivies par de belles éclaircies. Une seule journée complète de pluie battante nous a obligés à rester au coin du feu. Comme quoi, même en mars, on peut oser ce genre de destinations!

 

——— Voici le récit jour après jour de cette virée en terre celte ———

 

 jour 1: Dublin

Arrivés à Dublin en début d’après-midi, nous récupérons notre voiture de location et partons directement à notre logement réservé pour 3 nuits. Après une installation rapide, nous partons visiter le centre de la ville, histoire de profiter de notre première journée.

Je découvre les rues de la capitale et plus particulièrement le quartier de Temple Bar, très animé en cette fin d’après-midi. On peut y admirer de belles façades et de belles enseignes. Beaucoup de pubs et de restaurants dans les alentours et en ce vendredi soir les irlandais sont nombreux à se retrouver pour prendre un verre aussi bien à l’intérieur des pubs qu’à l’extérieur.

 

Temple Bar, Dublin

Le soir, nous dînons au restaurant F.X. Buckley sur Lower Pembroke Street, un steakhouse situé dans le quartier géorgien. Une bonne adresse qui propose de la bonne viande de bœuf à 28 jours de maturation minimum. Dans la salle du restaurant, on peut d’ailleurs voir un grand frigo dans lequel est conservé la viande. Buckley, c’est également une grande boucherie dans le centre de Dublin.

 

Jour 2: Dublin (suite)

Ce matin nous partons visiter le Trinity College et plus exactement la Old Library où se trouve exposé le fameux livre de Kells (the Book of Kells), un précieux manuscrit datant du 9ème siècle, écrit en latin et richement décoré d’enluminures. Visible dans une salle à part, il est protégé par une vitre et précieusement gardé. Il est même interdit de le prendre en photo. Après avoir traversé la partie exposition au rez-de-chaussé, la visite se poursuit à l’étage avec la somptueuse bibliothèque toute en bois rassemblant un nombre incroyable de vieux volumes (quelque 200000 d’après la brochure). Cette immense pièce appelée the Long Room nous transporte dans un autre temps! Je ne peux que conseiller d’arriver vraiment tôt pour visiter la Old Library, la queue pouvant vite s’allonger à l’entrée suivant l’heure de la journée. Prix du billet d’entrée: 13€ par adulte.

bibliothèque du Trinity College, Dublin

Après un petit tour dans la cour intérieure de l’université, nous partons découvrir les monuments de la rive sud en commençant par la très belle et imposante Christ Church Cathedral. Vient ensuite Saint Patrick’s Cathedral, un peu plus austère mais avec un très joli parc, puis Dublin’s Castle l’ancien siège du gouvernement britannique à Dublin avant l’indépendance de l’Irlande. Toute cette partie de Trinity College à la vieille ville n’est pas très étendue et se visite très bien à pied. Les façades en briques rouges que l’on voit un peu partout et les portes d’entrée surélevées me rappellent l’architecture de certains quartiers de Londres.

Christ Church Cathedral, Dublin

Christ Church Cathedral

face à St Patrick Cathedral, Dublin

rue de Dublin

Christ Church Cathedral, Dublin

Christ Church Cathedral

 

Jour 3: Howth

Aujourd’hui, nous partons nous balader sur la péninsule de Howth située à 15 km de Dublin. A l’arrivée, je découvre un petit port de pêche avec son phare, sa jetée et ses poissonneries tout au bout du quai. Le long de la jetée, une petite embarcation propose ses services pour se rendre sur Ireland’Eye, une petite île toute proche sur laquelle on peut observer phoques et oiseaux.

Avant de partir marcher, mieux vaut se renseigner sur l’état des sentiers qui peuvent être très boueux suivant la météo des jours précédents. Un petit kiosque « office de tourisme » sur le port vous fournira les informations nécessaires ainsi qu’une carte des différents itinéraires possibles.

Nous choisissons la boucle rouge de 8 km nommée Black Linn Loop, une balade de 2h30 permettant de rejoindre le Baily Lighthouse et offrant quelques beaux points de vue le long de la côte et près du phare. Il paraît que l’on peut voir des phoques mais j’ai eu beau scruter la mer je n’en ai pas vus. Il y avait pas mal de vent ce jour-là et nous étions content d’avoir prévu polaire et coupe-vent!

 

Howth, Irlande

Howth, Irlande

 

Jour 4: les jardins à Kildare et route pour Killarney

Nous quittons Dublin pour rejoindre Killarney dans le comté de Kerry pour 2 nuits. En cours de route, nous nous arrêtons à Kildare visiter le Irish National Stud and Gardens qui abrite le haras national. Il se compose d’un grand espace vert, le Saint Fiachra’s Garden, d’un petit jardin japonais et d’écuries où l’on peut voir les chevaux: une petit pause sympathique le long de la route. Prix du billet d’entrée: 11€50 par adulte.

Irish National Stud and Gardens, Kildare

Vers midi, nous faisons halte à Adare, une jolie petite ville sur notre trajet. Beaucoup de belles pierres dans cette ville avec des monastères, des abbayes et un vieux château en ruine, le Desmond Castle situé sur les rives de la Maigue. Sur le bord de la route principale, de mignonnes petites maisons aux toits de chaume attirent notre attention. L’une d’elles, un restaurant nommé The Blue Door servira de cadre à notre pause repas avant de reprendre la route.

Arrivés à Killarney, on décide de profiter du temps qu’il nous reste pour aller voir Ross Castle, un petit château du 15ème siècle construit par un chef de clan irlandais au pied d’un lac, face aux montagnes environnantes. Nous ne l’avons pas visité car il était fermé quand nous y sommes allés mais le cadre à lui tout seul mérite le détour. Ce lieu dégage une véritable sérénité surtout à la tombée de nuit quand on se retrouve presque seul. J’ai beaucoup aimé.

Le soir, nous découvrons le centre de Killarney, une ville très touristique même à cette époque de l’année, je n’ose même pas imaginer la foule l’été! Nous dînons à Cronin’s Restaurant, une adresse sympa, nous y retournerons d’ailleurs le soir suivant. Attention à ne pas y aller trop tard, les restaurants et les pubs cessent de servir assez tôt dans l’ensemble.

Adare, Irlande

maisons aux toits de chaume à Adare

Adare, Irlande

les ruines de Desmond Castle

Ross Castle, Killarney

Ross Castle à la tombée de la nuit

 

Jour 5: le Gap of Dunloe et le parc national de Killarney

Ce matin, nous partons randonner dans le Gap of Dunloe, une magnifique vallée aux paysages époustouflants à seulement 15 km de Killarney. Trois heures de balade entre lacs, prairies et montagnes offrant des couleurs et des contrastes indescriptibles, un vrai coup de cœur! Il n’est pas nécessaire d’aimer marcher pour découvrir ce coin nature et sauvage puisqu’on peut également le parcourir en voiture ou en calèche. Retrouvez la balade détaillée ici.

Nous passons ensuite l’après-midi au parc national de Killarney dans un cadre verdoyant entre lacs, forêts et cascades au pieds des sommets environnants. Pas mal de choses à faire et à voir dans le parc, de quoi occuper largement une journée surtout si vous aimez marcher. On peut aussi faire des tours de calèche et de bateau. J’ai particulièrement aimé Muckross Abbey, une abbaye en partie en ruine avec son petit cimetière attenant. Pour clôturer la journée en beauté, nous repartons du côté de Ross Castle pour revoir les lieux mais aussi et surtout pour se balader sur la presqu’île de Ross Island qui offre de jolies vues sur les rives du Lough Leane. Voir mon article sur le parc national de Killarney. C’est une journée bien remplie comme je les aime qui se termine après un bon repas au même restaurant que la veille.

Gap of Dunloe, Irlande

le Gap of Dunloe

Gap of Dunloe, Irlande

des couleurs magnifiques sous le soleil bien présent ce jour-là

 

Jour 6: Cliffs of Moher et route pour Galway

Il est déjà temps de repartir. Je me serais volontiers attardée à Killarney pour bien profiter de la région mais nous manquons de temps, ce sera l’occasion de revenir. Plutôt que de rejoindre Galway directement, on décide de faire un détour par les falaises de Moher plébiscités par de nombreux guides. A l’arrivée, je découvre un site hyper touristique et surexploité avec un grand parking permettant de déverser des cars et des cars de touristes au bord des falaises. La côte est belle bien sûr mais l’afflux touristique, le côté commercial et le béton dénaturent quand même le site. Tarif du parking: 6€ par personne.

Il est sûrement plus intéressant de se balader le long des falaises en empruntant le cliffs walking trail, un sentier de plusieurs kilomètres certainement bien moins fréquenté. Si c’était à refaire je prévoirais davantage de temps sur place pour m’éloigner de toute cette foule et marcher un peu.

 

Falaises de Moher, Irlande

les célèbres falaises de Moher, hautes de plus de 200 mètres

Notre périple nous mène ensuite à Dunguaire Castle, un château du 16ème siècle situé à la sortie du village de Kinvara, au bord de l’océan atlantique. Il est très esthétique et offre de belles vues sur la mer. Des banquets médiévaux sont organisés l’été dans la grande salle du château.

Le soir, petit tour des rues piétonnes du centre de Galway et dîner en ville au restaurant Artisan situé Quay Street, une très bonne adresse où nous avons eu la surprise de constater que les serveuses parlaient français!

Dunguaire Castle, Irlande

 

Jour 7: l’abbaye de Kylemore et les petites routes du Connemara

Depuis Galway, nous prenons la route pour Clifden, la dernière étape de notre voyage. Plutôt que de suivre la nationale, on choisit de prendre les petites routes secondaires qui longent la côte, ça ne rallonge pas beaucoup et ça permet de découvrir des coins perdus au milieu de nul part qui ne sont pas indiqués dans les guides. La côte et les plages du Connemara sont d’ailleurs particulièrement belles et j’ai été étonnée de découvrir une eau quasiment turquoise à certains endroits comme à Mannin Bay près de Clifden, ce que je n’imaginais pas en Irlande.

Il ne fait pas très beau mais il ne pleut pas. Nous profitons de l’après-midi pour visiter Kylemore abbey, un ancien château idéalement situé au pied d’un lac et face aux montagnes du parc national du Connemara. Le domaine boisé permet de belles promenades au bord de l’eau. Tarif: 13€ par personne. Pour en savoir plus, voir mon article sur ma visite de l’abbaye de Kylemore.

 

Kylemore Abbey, Irlande

Avant de rentrer, nous poussons jusqu’à la presqu’île de Renvyle avec un arrêt à Renvyle Beach, une plage de sable fin répertoriée par le Wild Atlantic Way et pour cause, le panorama y est juste sublime. Un peu plus loin, nouvel arrêt à Renvyle Castle, une vieille tour en ruine ayant appartenu à une célèbre pirate. A force de rouler sans but précis nous nous retrouvons sur de minuscules routes perdues au milieu de nul part, tellement étroites qu’il vaut mieux ne pas avoir à croiser une voiture en face!

 

Renvyle Beach, Irlande

Renvyle beach

Renvyle Beach, Irlande

 

Jour8: repos

Notre unique journée très pluvieuse du séjour. A part un tour en voiture histoire de profiter quand même de la journée, nous nous sommes résignés à rester à l’intérieur au coin du feu de cheminée.

 

Jour 9: parc national du Connemara et Dog’s Bay

Malgré quelques averses persistantes et un brouillard bien présent nous tentons ce matin de randonner dans le parc national du Connemara. Nous sommes quasiment seuls dans le parc, la météo très irlandaise ce jour-là a eu raison de la motivation des visiteurs. Et nous voilà partis à l’ascension du Diamond Hill au milieu d’une végétation de lande brune complètement détrempée par la pluie. Nous ne pouvons pas vraiment profiter des paysages du parc mais le brouillard crée une ambiance quelque peu mystérieuse assez sympa. Finalement, c’est le vent très fort au niveau du sommet qui nous fera renoncer et nous obligera à faire demi-tour par sécurité. Pour plus d’informations sur tout ce qu’il y a à faire dans le parc, voir mon article.

 

Parc National du Connemara, Irlande

L’après-midi, nous partons découvrir un autre joli coin des environs: Dog’s bay et Gurteen bay au sud de Roundstone. Ces deux sites mènent à deux grandes plages de sable fin séparées l’une de l’autre par une bande de terre herbeuse et rocailleuse, un cadre vraiment sympa pour une balade en bord de mer.

Gurteen Bay, Irlande

Gurteen beach avec au loin Roundstone

Dogs Bay, Irlande

 

 

Jour 10: la Bog Road, la tourbière de Derrigimlagh et le parc du Connemara

Pas vraiment signalée, c’est totalement par hasard que nous empruntons ce matin la Bog Road, une route étroite et cabossée qui traverse une immense zone de tourbières au sud de Clifden. Dix kilomètres de végétation bien brune parsemée de petites touches de vert et d’une multitude de lacs aux eaux noires. Quasiment pas un arbre à l’horizon. Un paysage brut, sauvage, sublime, captivant… Bon vous l’aurez compris, j’ai ADORE, d’autant que nous étions complètement seuls pour en profiter! Si c’était à refaire, je le ferais en vélo pour bien prendre mon temps et m’arrêter quand je veux.

Comment accéder à la bog Road: depuis Clifden suivre la R341 en direction de Roundstone et de Ballyconneely sur 3 km. Arrivé au croisement, prendre à gauche en direction de Cashel (laisser Ballyconneely et le Connemara Smokehouse à droite). Vous êtes maintenant sur la Bog Road.

 

Bog Road, Connemara, Irlande

Bog Road, Connemara, Irlande

C’est une autre tourbière que nous partons voir ensuite, celle de Derrygimlagh. Un brin moins sauvage, elle à cependant l’avantage d’avoir accueilli deux exploits technologiques au début du 19ème siècle: les liaisons par TSF de la station Marconi et l’atterrissage du premier vol transatlantique de l’histoire. Le parcours d’environ 5 km est ponctué de panneaux informatifs pour en apprendre plus sur ces événements passés. Voir mon article sur la tourbière de Derrygimlagh.

tourbe, boucle Marconi Station, Derrigimlagh

boucle Marconi Station, Derrigimlagh

 

Pour finir, nous profitons du beau temps pour retourner à l’assaut du Diamond Hill dans le parc national du Connemara. Cette fois, nous pourrons admirer et photographier à loisir le paysage qui nous entoure et bien profiter du panorama à 360° au sommet de la montagne avec vue notamment sur Kylemore Abbey en contrebas. Voir mon article sur le parc national du Connemara.

Diamond Hill, parc national du Connemara

 

Jour 11: retour à Dublin

C’est la fin du voyage, il faut déjà rentrer. Nous prenons le temps de faire une dernière petite visite sur la route pour Dublin en s’arrêtant à Aughnanure Castle. Plus qu’un château, il s’agit en fait d’une ancienne tour d’habitation fortifiée comme on en construisait beaucoup parmi les familles de riches propriétaires terriens au 15ème et 16ème siècle. On en fait assez vite le tour et c’est sous une grêle soudaine que l’on rejoint la voiture. 5 minutes plus tard, il fait beau. La météo irlandaise nous aura surpris jusqu’au bout! Tarif: 7€.

 château d'Aughnanure, Irlande

No Comments

Leave a Comment