Un Week-end dans le Parc Naturel Régional du Verdon

Fin juin dernier, je suis partie passer le week-end dans le Parc Naturel Régional du Verdon. Situé à cheval sur les départements du Var et des Alpes-de-Haute-Provence, ce territoire protégé regorge d’endroit fabuleux à découvrir: lacs aux eaux turquoises, canyon vertigineux, petits villages pittoresques… sans oublier les lavandes en fleurs en ce début d’été du côté de Valensole. Un cadre exceptionnel propice à la détente et aux activités sportives en tout genre, idéal pour se ressourcer et en prendre plein les yeux! 

 

Les Basses Gorges du Verdon

 

 

Au programme de mon week-end

■   visite du village de Moustiers-Saint-Marie
■   les champs de lavande du plateau de Valensole
■   les Basses Gorges du Verdon en bateau électrique
■   la cascade de Sillans

 

Moustiers-Sainte-Marie

 

Mon premier arrêt est pour Moustiers Sainte-Marie, un petit village plein de charme qui mérite vraiment le détour. Niché à flanc de falaise à seulement 5 kilomètres du lac de Sainte-Croix, il est réputé pour sa faïence et attire de nombreux touristes chaque année.

A peine arrivée, je choisi de me rendre à la Chapelle Notre-Dame de Beauvoir perchée dans les hauteurs au-dessus du village. Pour cela, il faut emprunter un long escalier de 262 marches mais avec de bonnes chaussures et en prenant son temps, la montée se fait bien. Les pauses régulières sur le chemin sont autant l’occasion de reprendre son souffle que de profiter du très joli point de vue sur les toits de Moustiers et son église, particulièrement photogénique. Après avoir franchi une magnifique porte ancienne et gravi les dernières marches, on arrive à la chapelle du 12ème siècle. L’intérieur, particulièrement sombre, se visite rapidement. A gauche du parvis, un petit escalier un peu dissimulé par la végétation permet de prendre encore plus de hauteur et de surplomber la chapelle, sympa pour prendre des photos!

Plutôt que de redescendre par le même chemin, je choisi de bifurquer à droite vers la grotte Sainte-Madeleine. Si la grotte n’apporte rien, le chemin offre un beau panorama sur les environs avec notamment vue sur le lac de Sainte-Croix. Une fois en bas, on se retrouve directement dans les ruelles du vieux village près des anciens remparts de la ville et de la Porte fortifiée du Riou. La cascade du Riou était, quant à elle, malheureusement à sec fin juin. Avec ses lavoirs, ses fontaines, ses petit ponts en pierre et son cours d’eau en plein centre du village, Moustiers ne manque pas d’attraits. Un brin trop touristique peut-être mais tellement joli!! Pour une pause gourmande, je vous conseille le glacier « Les délices d’Italie » qui propose quelques parfums surprenants tels que verveine-citron ou lavande. Le petit plus: les glaces sont en forme de rose.

 

Bon à savoir: des visites guidées du village sont organisées certains jours en juillet-août; un jeu de piste destiné aux enfants propose de découvrir le village de façon ludique. Pour plus d’informations, se renseigner auprès de l’office de tourisme.

 

Moustiers Sainte-Marie

Moustiers Sainte-Marie

Moustiers Sainte-Marie

Moustiers Sainte-Marie

Moustiers Sainte-Marie

 

 

Les lavandes du plateau de Valensole

 

Je reprends la route direction le plateau de Valensole et ses champs de lavandes en fleurs. La période de floraison s’étend généralement de mi-juin à mi-juillet dans les environs mais peut varier en fonction des conditions météorologiques. Cette année, fin juin était le moment idéal pour admirer les belles étendues violettes. Quoi qu’il en soit, mieux vaut appeler l’office de tourisme avant de partir pour connaître la meilleure période et être sûr que les lavandes n’ont pas déjà été récoltées.

C’est entre Puimoisson et Valensole sur la D56 que j’ai vu les plus beaux champs de lavandes. De belles rangées rectilignes violettes qui s’étirent au loin sur la terre ocre. Les champs se suivent mais ne se ressemblent pas. Ici et là, une petite cabane en pierre, un champs de blé ou de tournesols complètent le tableau. Difficile de ne pas s’arrêter partout, c’est tellement beau! Une véritable explosion de couleurs et de senteurs, sans oublier l’impressionnant bourdonnement des abeilles qui s’activent au milieu des fleurs!

Il se fait tard, il est temps de rejoindre le gite réservé pour la nuit à Allemagne-en-Provence, l’occasion d’emprunter la D15, une autre route conseillée pour ses champs de lavande mais finalement moins spectaculaire en comparaison des champs que je viens de traverser.

 

Bon à savoir: pour en voir plus on peut parcourir les routes de la lavande soit près de 1000 km d’itinéraires à travers les départements de la Drôme, du Vaucluse, des Alpes de Haute-Provence, des Hautes-Alpes et des Alpes-Maritimes. Une jolie façon de découvrir les régions.

 

lavande, plateau de Valensole

lavande, plateau de Valensole

lavande, plateau de Valensole

lavande, plateau de Valensole

 

 

Journée bateau électrique dans les Basses Gorges du Verdon

 

Ce matin, je quitte Allemagne-en-Provence pour rejoindre le lac de Quinson. Je retrouve quelques champs de lavandes isolés le long de la route. J’adorerais revoir les belles étendues violettes vues la veille mais c’est un tout autre programme qui est prévu aujourd’hui .

Le Verdon est l’occasion de pratiquer de nombreuses activités sur la rivière: canoë, stand up paddle, pédalo, rafting, les idées ne manquent pas… Pour ma part, j’ai choisi de parcourir les Basses Gorges du Verdon en bateau électrique (sans permis), une façon reposante de passer quelques heures au fil de l’eau dans un cadre exceptionnel. Les embarcations à moteur sont d’ailleurs interdites sur le Verdon, ce qui garantit calme et préservation de l’environnement.

Naviguer au cœur du canyon offre des perspectives bien différentes que depuis la route. Du lac de Quinson à l’entrée du lac d’Esparron, c’est 9 km de paysages de toute beauté. Le long du parcours, des grottes et cavités visibles sur les parois rocheuses témoignent de la présence des hommes préhistoriques sur le site. Les gorges, plutôt étroites au départ, s’élargissent avant d’arriver vers le lac d’Esparron. Si la température de l’eau vers Quinson est très fraîche (à cause du barrage en amont), l’eau peut atteindre sans problème les 26°C en été du côté d’Esparron, alors n’oubliez pas votre maillot de bain!

D’une heure à la journée complète, vous pourrez choisir le forfait qui vous convient le mieux, en fonction de vos attentes et de vos envies. Pour effectuer la totalité des gorges, compter 3h aller-retour sans aucune pause. Si, comme moi, vous souhaitez prendre le temps de vous baigner et pique-niquer le long des magnifiques berges vers Esparron-de-Verdon, il faudra alors opter pour le forfait 5h.

Différents prestataires permettent de louer un bateau. Par 2 fois, j’ai testé Verdon electronautic que j’ai trouvé très bien. Côté tarifs, ils proposent des bateaux 2/4 personnes pour 60€ les 3 h ou 75€ les 5 h.

 

Bon à savoir: un conseil, partez tôt le matin, vers 9h si possible, vous pourrez profiter des Basses Gorges pour vous tout seul ou presque. Pensez également à réserver à l’avance en saison pour être sûr d’avoir un bateau.

 

les Basses Gorges du Verdon

les Basses Gorges du Verdon

 

 

La cascade de Sillans

 

Situé dans le Var à 30 km au Sud du Lac de Sainte-Croix, Sillans-la-Cascade possède une jolie chute d’eau de 42 mètres de haut. Un peu à l’écart du village, on y accède à l’issue d’une petite marche au milieu de la végétation. A voir si vous passez dans le coin. Le village, tout petit, n’a quant à lui rien d’exceptionnel.

2 accès possibles: soit par la rive droite en suivant les panneaux « panorama de la cascade » (800 mètres de marche), soit par la rive gauche en suivant les panneaux « belvédère par le village » (1,4 km soit 25 minutes de marche). C’est le chemin que j’ai choisi. Le sentier ombragé longe les eaux de la Bresque au milieu d’une végétation dense et mène au belvédère qui fait face à la cascade. En contrebas, l’eau s’écoule dans une grande piscine naturelle d’une magnifique couleur turquoise.

Bon à savoir: en raison de risques de chutes de pierre, l’accès à la vasque est désormais interdit (ce qui n’empêche pas de nombreuses personnes de s’y baigner comme j’ai pu le constater lors de mon passage).

 

Sillans-la-Cascade, Var

 

 


 

Il y a bien entendu beaucoup d’autres choses à voir et à faire dans les Gorges du Verdon et sa région, il faudra pour cela rester davantage qu’un week-end. Voici quelques incontournables pour une première visite dans les Gorges du Verdon:

 

La route des Crêtes et la route de la Corniche Sublime, 2 belles routes panoramiques qui offrent de nombreux points de vue vertigineux (jusqu’à 700 mètres de profondeur par endroit), à découvrir en voiture, en moto ou même en vélo!

♦ Le lac de Sainte Croix et son eau turquoise, point de départ de nombreuses activités nautiques tels que pédalos, canoës ou petits bateaux. Idéal pour aller explorer l’entrée des gorges situées au niveau du pont de Galetas!

♦ Faire une randonnée pour découvrir de fabuleux paysages inaccessibles autrement. En voici 2 à ne pas manquer: le sentier Blanc-Martel et le sentier de l’Imbut et Vidal. Un peu sportives par endroit, elles longent en partie le Verdon et offrent des vues époustouflantes sur les gorges.

 

No Comments

Leave a Comment