Ronda, une ville perchée au cœur de la campagne andalouse

Après huit jours passés en Andalousie, je termine mon road trip par Ronda, une ville pleine de charme au cœur de la campagne et des montagnes andalouses. Construite en hauteur sur un plateau rocheux et traversée par le canyon El Tajo, la ville offre des points de vue impressionnants sur son centre historique et les alentours. Ses nombreux monuments, vestiges arabes et édifices religieux en font une belle halte, le temps d’une journée.

 

 

 

Le Mirador de Ronda

Les points de vue ne manquent pas à Ronda et il suffit de se balader dans la ville pour découvrir toute une succession de paysages magnifiques donnant aussi bien sur la ville que sur les environs. Le Mirador de Ronda en est un bel exemple. Situé sur une grande terrasse panoramique près des arènes, il domine toute la vallée en contrebas et offre une belle vue sur les montagnes en arrière-plan.

En poursuivant vers la droite le long de la falaise, on pénètre dans le parc Alameda del Tajo. En partant sur la gauche, on arrive au Pont Neuf qui permet de rejoindre la vieille ville aussi appelée La Ciudad.

 

Mirador de Ronda, Andalousie

 

 

Le Pont Neuf et les gorges El Tajo

La particularité de Ronda est d’être traversée par le Tajo, un canyon de 500 mètres de long qui coupe la ville en deux: d’un côté, la vieille ville et de l’autre, la nouvelle. Parmi les trois ponts qui permettent de traverser le canyon et de passer ainsi de la veille ville à la nouvelle, le Pont Neuf (Puente Nuevo) est de loin celui qui offre la vue la plus spectaculaire. Construit à 100 mètres au-dessus du vide, il permet d’admirer à loisir le ravin qui s’étire entre les maisons bâties au bord de la falaise. Un panorama impressionnant qui constitue l’attraction principale de la ville!

Juste après le Pont Neuf, côté vieille ville, le mirador de Aldehuela donne une vue légèrement différente et permet de prendre le pont en photo. Mais pour une vue véritablement « carte postale » du pont, il faut rejoindre la place Maria Auxiliadora située dans la vieille ville. De là, un chemin permet de descendre à un point de vue donnant sur le pont et la cascade qui s’en échappe. C’est là qu’il faut se rendre pour prendre les plus belles photos.

 

Le Pont Neuf, Ronda en Andalousie

gorge El Tajo, Ronda

 

 

L’église Santa María la Mayor

En vous promenant dans la vieille ville, vos pas vous mèneront forcément à un moment ou un autre sur la Plaza Duquesa de Parcent, une jolie place où se trouvent le bel hôtel de ville et l’église Santa María la Mayor. Cette dernière, dont la construction a duré près de 200 ans, présente un mélange de styles gothiques, baroques et Renaissance, propre à beaucoup d’églises de la région. Sa façade, plutôt atypique du côté de la place, est composée de balcons et de colonnes qui lui donnent plus un air d’habitation que d’édifice religieux.

L’intérieur est richement décoré. Dans le hall d’entrée, on peut encore voir l’arche d’un mihrab, vestige de l’ancienne mosquée sur laquelle est construite l’église actuelle. Pour terminer la visite, je vous conseille vivement de monter sur la terrasse panoramique afin de profiter de la vue sur les toits de la ville et la campagne environnante.

 

★ Infos pratiques

– Tarifs: adultes: 4,50€ – retraités: 3€ – étudiants: 2€ – moins de 1 ans: gratuit
– Audioguide compris dans la visite

– Site web: www.colegiataronda.com/index.php/en/

 

Eglise Santa Maria la Mayor, Ronda en Espagne

vue depuis l'église Santa Maria la Mayor, Ronda

 

 

Le Minaret de San Sebastian 

Cet ancien minaret est tout ce qu’il reste d’une petite mosquée transformée en église après la reconquête. Si la partie inférieure du minaret est d’origine arabe, la partie supérieure a, quant à elle, été modifiée par la suite par les chrétiens pour en faire le clocher de l’église San Sebastian aujourd’hui disparue.

 

Le Minaret San Sebastian, Ronda

 

 

La Puerta de Felipe V

La porte de Philippe V est située entre le Vieux Pont et le palais du Marquis de Salvatierra. Elle marquait autrefois l’accès à la vieille ville. De là, on peut facilement rejoindre la ville nouvelle et aller visiter l’église Padre Jesus ou les jardins de Cuenca.

 

la porte Philippe V, Ronda

 

 

Les bains arabes 

C’est en dehors des murailles de la vieille ville, à droite du pont San Miguel (le dernier des trois ponts de Ronda), que se trouvent les bains arabes. Construits entre le 13ème et le 14ème siècle, ils sont stratégiquement situés près de la rivière pour faciliter l’approvisionnement en eau. Particulièrement bien préservés, ils se composent de trois salles dont les voûtes sont ornées d’ouvertures en forme d’étoiles pour laisser filtrer la lumière.

La visite est assez rapide mais les lieux, particulièrement bien conservés, valent le coup d’œil. Une vidéo intéressante permet de parfaitement comprendre le système de récupération de l’eau depuis la rivière ainsi que son transport jusqu’aux bains (noria, aqueduc…). Le film est projeté uniquement en espagnol et en anglais mais compréhensible par tous grâce à une animation ludique et claire.

 

★ Infos pratiques

– Tarifs: adultes: 3,50€ – étudiants et retraités: 2,75€ – moins de 14 ans: gratuit

 

Bains arabes, Ronda

 

 

Les murailles arabes

Depuis les bains arabes, remontez en direction de la Puerta de Felipe V et tournez à gauche juste avant d’arriver au Vieux Pont pour emprunter les escaliers qui longent les murailles de la ville. Après avoir passé la porte de la Cijara, on peut monter et se promener sur une bonne partie des remparts et admirer la belle ville de Ronda et la campagne environnante.

Une balade très agréable qui se poursuit jusqu’à l’extrémité Est de la vieille ville, au niveau de l’église du Saint Esprit et de la porte d’Almocabar, une des portes principales de la ville à la période islamique. De belles photos en perspective tout au long du chemin…

 

La vieille ville de Ronda, Andalousie

La vieille ville de Ronda, Andalousie

La vieille ville de Ronda, Andalousie

La vieille ville de Ronda, Andalousie

 

 

 

A voir aussi…

Côté nouvelle ville, Ronda réserve aussi de beaux monuments avec entre autre les arènes (Plaza de Toros) situées près du Mirador de Ronda et quelques belles églises comme l’église du Socorro, l’église de la Merced et l’église de Notre Père Jésus. Sans oublier les jardins de Cuenca qui longent les gorges El Tajo en remontant progressivement vers le Pont Neuf.

 

 

 

Côté gourmandises

En cherchant de quoi grignoter le midi, j’ai découvert une petite boutique de biscuits et de sablés en tout genre qui rappellent pour certains les pâtisseries orientales. Située tout de suite à gauche après le Pont Neuf dans la rue Armiñán, la boutique (je ne connais pas son nom) qui ne paie pas de mine de l’extérieur est en fait une véritable « caverne d’Ali Baba ». On y trouve tout un tas de douceurs au parfum de cannelle, amande, miel et sésame ainsi que l’une des spécialités du pays: le matecado, un biscuit très friable à base d’amande que l’on mange traditionnellement à l’époque des fêtes de fin d’année. A tester absolument!

 

 

J’ai également testé La Chocolaterie, un petit établissement situé au cœur des rues piétonnes de la ville nouvelle qui propose de véritables chocolats chauds fait maison (bien épais avec du vrai chocolat), ainsi que des churros, crêpes, gâteaux, glaces… . Une bonne adresse aussi bien pour le petit déjeuner que le goûter. Je recommande tout particulièrement le gâteau mystère de Ronda, un vrai délice. Je serais d’ailleurs volontiers restée plus longtemps à Ronda pour y retourner plusieurs fois!

 

 

Si vous prévoyez de vous rendre en Andalousie, je ne peux que vous conseiller de passer par Ronda, une ville au charme indéniable que j’ai appréciée découvrir hors saison, loin des hordes de touristes qui envahissent les lieux une fois les beaux jours arrivés. Une journée sur place suffit à visiter la ville, mais un séjour plus long pourra être l’occasion de découvrir les petits villages alentours tels que Setenil de las Bodegas et Zahara de la Sierra. Sans compter les deux parcs naturels tout près de là: la Sierra de Grazalema et la Sierra de las Nieves offrant un large choix d’activités et de randonnées.

Pas encore de commentaires

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.