Escapade en Ligurie dans la vallée de la Nervia

Début octobre, j’ai profité de mon séjour à Menton pour faire une incursion en Italie le temps d’une journée. J’avais repéré depuis quelques temps déjà plusieurs petits villages médiévaux de Ligurie qui me faisaient très envie. C’est ainsi que je me suis rendue à Dolceacqua, Apricale et Rocchetta Nervina, 3 villages incroyablement pittoresques de la vallée de la Nervia à seulement une vingtaine de kilomètres de la frontière avec la France. Une escapade dépaysante et hors du temps que je vous invite à découvrir avec moi.

Le village de Dolceacqua, Italie

 

La Ligurie est l’une des plus petites régions d’Italie mais aussi l’une des plus densément peuplées. Avec ses 300 kilomètres de long entre la France et la Toscane, entre montagnes et Méditerranée, ce territoire offre bien des visages et attire bien des touristes notamment du côté des Cinque Terre. Mais, dès lors que l’on s’éloigne de la côte, on s’éloigne aussi de la foule. C’est ainsi que j’ai découvert dans la province d’Imperia (l’une des 4 provinces de Ligurie) une version plus rurale et plus confidentielle de la région où s’égrènent des bourgs médiévaux pleins de charme à l’architecture moyenâgeuse singulière.

 

Dolceacqua, mon coup de cœur!

 

Premier arrêt de cette journée, le village de Dolceacqua, situé à seulement 10 km de Vintimille. Peu de route sépare Dolceacqua de la côte et pourtant, de suite, le dépaysement est total. En quelques kilomètres, on se retrouve en pleine campagne, entouré de montagnes comme à mille lieux de l’agitation de la côte, de sa circulation et de sa modernité. Ici la vie est plus rustique et semble s’écouler paisiblement.

Je dois dire que ce village m’a particulièrement marquée, pourtant, des villages anciens, j’en ai visités pas mal mais comme celui-là, jamais. Il se dégage de Dolceacqua une atmosphère indescriptible presque irréelle tant le vieux village semble être resté dans son jus depuis le Moyen-Âge (tout en étant parfaitement conservé). Ce fut pour moi un véritable coup de cœur! 

 

Le village de Dolceacqua en Italie

 

Le bourg médiéval

Le village est composé de 2 parties séparées l’une de l’autre par la rivière Nervia. La partie la plus ancienne appelée  « Terra » présente des ruelles sombres, pentues et tarabiscotées. Les ruelles sont par endroit si étroites et les maisons si hautes que le soleil peine à pénétrer à l’intérieur. Certains passages, totalement couverts, ne voient même jamais la lumière du jour! L’ensemble forme un joli dédale pavé qui nous transporte allègrement dans le passé. Une petite merveille!

De l’autre côté de la rivière se trouve la partie la plus récente appelée « Borgo », moins sombre et moins tarabiscotée mais agréable à visiter également.

 

Le village de Dolceacqua, Italie

Le village de Dolceacqua, Italie

Le village de Dolceacqua, Italie

 

Le château des Doria  (Castello dei Doria)

Édifié au 12ème siècle, le château appartient tout d’abord aux comtes de Vintimille, comme de nombreux châteaux de la vallée, avant d’être racheté par les Doria, une puissante famille de Gênes qui le transforme au cours des siècles en une grande et riche demeure fortifiée.

Détruit en partie par la guerre en 1744 puis par un tremblement de terre en 1887, le château est aujourd’hui en ruine. Il appartient désormais à la ville et se visite.

 

Village de Dolceacqua, Italie

Entrée du château de Dolceacqua, Italie

Entrée du château situé tout en haut du vieux village

 

Le vieux pont (Ponte Vecchio)

Deux ponts permettent de passer d’un quartier à l’autre de la ville: le vieux pont du 15ème siècle uniquement piétonnier et un pont plus récent accessible aux voitures. Si le vieux pont a bien entendu beaucoup plus de charme que le nouveau, ne manquez pas de vous rendre sur l’un comme sur l’autre mais aussi de vous balader entre les deux sur la rive droite de la Nervia pour profiter du magnifique point de vue sur l’ensemble du village. Claude Monet lui-même, en son temps, s’est laissé inspirer par les lieux et en a peint plusieurs tableaux.

 

La Michetta

Avant de quitter Dolceacqua, prenez le temps de goûter la spécialité de la ville, une petite brioche sucrée du nom de « michetta » et dont l’origine remonterait à l’époque médiévale. Cette petite douceur possède même sa légende et sa propre fête célébrée chaque année le 15 août.

 

Le village de Dolceacqua, Italie

 

 

Apricale

 

Je me rends ensuite à Apricale à 6 km de Dolceacqua. Avant même d’arriver à destination, le village en met plein la vue avec ses maisons agrippées à la colline qui semblent comme « dégouliner » de la roche vers la vallée.

Bien qu’assez similaire à Dolceacqua par son aspect moyenâgeux et sa configuration labyrinthique, Apricale possède aussi ses particularités, à commencer par les nombreuses peintures qui ornent les façades des maisons.

 

Le village d'Apricale, Italie

Le village d'Apricale, Italie

Le village d'Apricale, Italie

Le village d'Apricale, Italie

 

Après de multiples détours à travers les ruelles pavées, juste pour le plaisir d’emprunter chaque passage, chaque escalier et d’explorer le moindre recoin du village, je finis par déboucher sur la place centrale où se trouvent quelques monuments remarquables tels que l’église, l’oratoire de San Bartolomeo et le château de la Lucertola, ainsi que des bars-restaurants. Spacieuse et aérée, la place contraste fortement avec les ruelles tortueuses, étroites et sombres qui l’entourent!

Le château de la Lucertola (Castello della Lucertola) est construit par les comtes de Vintimille au 10ème siècle avant d’appartenir à la famille Doria, seigneurs de Dolceacqua (et oui, encore eux!). Mais cette fois, ce sont les Grimaldi de Monaco en conflit avec les Doria qui détruiront le château au 16ème siècle. Il abrite aujourd’hui un musée.

 

Le village d'Apricale, Italie

Le village d'Apricale, Italie

Le village d'Apricale, Italie

 

 

 

Rocchetta Nervina

 

Je termine cette visite des villages médiévaux par Rocchetta Nervina situé au nord de Dolceacqua. Avec à peine 300 habitants, c’est le plus petit village des 3. C’est aussi celui où j’ai vu le plus de maisons à l’abandon, ouvertes aux quatre vents. La faute à la désertification des campagnes? Très certainement. La route qui mène jusqu’ici ne va pas plus loin. Au-delà, la région se découvre à pied sur des sentiers de randonnées.

A l’entrée du vieux village, un ponton en bois aménagé le long de la rivière permet de suivre le cours du Rio Barbaira. Une balade sympathique jusqu’à un vieux pont en pierre qui ressemble à celui de Dolceacqua.

En poursuivant la balade, on parvient à de belles vasques naturelles et à de petites cascades qui, aux beaux jours, permettent de se rafraîchir. Lorsque je me suis rendue à Rocchetta Nervina, je ne le savais pas et je les ai loupés. Voilà une bonne raison de revenir, s’il en fallait une…

 

Le village de Rocchetta Nervina, Italie

Le village de Rocchetta Nervina, Italie

façades du village de Rocchetta Nervina, Italie

 

Avant de partir, je me suis arrêtée pour déjeuner sur la petite place du village dans le restaurant Rio Barbaira. Une cuisine simple et pas très cher quand on compare avec les prix pratiqués sur la Côte d’Azur. L’établissement propose des plats typiques de la région tels que de la chèvre aux haricots, de la caille ou du lapin. Sans parler de leur excellent tiramisù! Bref, je me suis régalée. En plus, ils parlent français.

 

Le village de Rocchetta Nervina, Italie

Le village de Rocchetta Nervina, Italie

Le village de Rocchetta Nervina, Italie

Le village de Rocchetta Nervina, Italie

 

Cette petite virée en terre italienne est terminée mais je repars enchantée. Il y a bien sûr plein d’autres villages pittoresques à découvrir dans les environs et la région se prête également à merveille à la randonnée. Bien qu’à l’écart des grands sites touristiques de la région il faut savoir que vous ne serez pas tout seul à en profiter si vous passez par là en été. Au contraire hors saison, j’étais pratiquement seule partout et j’ai bien apprécié. En tout cas, hors saison ou pas, l’arrière-pays ligure à la fois authentique, gastronomique et enchanteur a beaucoup à offrir et il me tarde déjà d’y retourner!

 

 


Retrouvez ici toutes mes balades en Italie

 

1 commentaire

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.