La Chartreuse de la Verne et le village de Collobrières

Vous êtes à la recherche d’idées de balades à faire dans le Var un peu à l’écart du littoral pour découvrir d’autres facettes du territoire? Je vous propose de vous rendre à la majestueuse Chartreuse de la Verne ainsi qu’à Collobrières, un petit village provençal authentique niché en pleine forêt. Une incursion au cœur du massif des Maures pour une visite à la fois culturelle, nature et gourmande au pays de la châtaigne.

 la Chartreuse de la Verne à Collobrières

 

La Chartreuse de la Verne

Peu de routes mènent à Collobrières et une seule jusqu’à la Chartreuse de la Verne, un édifice immense bâti à l’écart du monde dans un environnement propice à la prière et au recueillement. Nous sommes ici en pleine forêt, au cœur du massif des Maures dans une zone peu habitée et particulièrement isolée.

En venant de Grimaud, on emprunte une route sinueuse qui s’élève à travers bois et mène en 45 minutes à l’imposante chartreuse. Mieux vaut ne pas craindre les virages pour emprunter cet itinéraire. Pourtant, les paysages traversés ne manquent pas de charme et, au détour de quelques lacets, on a le plaisir de bénéficier de jolis points de vue sur les vastes étendues de collines boisées qui demeurent verdoyantes toute l’année.

Une fois garé sur le grand parking aménagé pour les visiteurs, il faut encore parcourir 700 mètres à pied à travers une forêt de chênes et de châtaigniers avant d’atteindre la chartreuse. C’est là, sur ce chemin, à travers une trouée entre les arbres, que l’on a la meilleure vue sur l’ensemble de l’édifice religieux. C’est là aussi, que l’on se rend compte de ses dimensions impressionnantes. Une fois au pied du bâtiment, n’imaginez pas pouvoir faire une photo d’ensemble, vous n’aurez pas assez de recul pour cela.

 

la Chartreuse de la Verne, Collobrières

 

Fondée en 1170, à l’emplacement d’un ancien prieuré abandonné, la chartreuse possède une histoire mouvementée à l’instar de nombreux bâtiments religieux ayant traversés les âges. Pillée, incendiée et reconstruite à de nombreuses reprises au cours des siècles, elle est finalement confisquée et vendue par l’état après la Révolution française obligeant les moines à s’en aller après 6 siècles de présence religieuse. Totalement abandonnée, la chartreuse va alors être à nouveau pillée avant de servir de carrière de pierres et finir en ruine.

Classée monument historique en 1921 en tant que simple « vestiges dans la forêt », elle est finalement restaurée à partir de 1969. Un travail remarquable qui a permis au site d’opérer depuis quelques années une deuxième naissance.

Si l’on continue en général à l’appeler « chartreuse », c’est en fait désormais un monastère et plus précisément le Monastère Notre-Dame de Clémence de La Verne puisque depuis 1983 ce sont des moniales qui occupent les lieux. Soit 13 moniales de Bethléem, de l’Assomption de la Vierge et de Saint Bruno qui consacrent leur vie à la prière, dans la solitude de leur cellule où elles travaillent, prient, mangent et dorment, ne sortant que pour les deux offices quotidiens ou pour les moments partagés le dimanche.

Son nom « la Verne » viendrait de la végétation environnante, vern ou vernium qui signifie aulnes en bas latin. L’ancienne chartreuse répondrait donc au doux nom de Notre-Dame des Aulnes.

 

La chartreuse de la Verne, Collobrières

 

Seule une partie de l’édifice se visite afin de ne pas croiser et ne pas déranger les moniales de solitude dans leur vie quotidienne. Si vous êtes un peu trop dénudé en arrivant à la chartreuse, le personnel de l’accueil vous donnera gentiment un grand châle à mettre sur vos épaules.

Le circuit de la visite nous emmène dans les anciennes parties communes où travaillaient autrefois ceux qui étaient en lien avec le monastère. On accède ainsi à la grange, au cellier, à l’huilerie et à la boulangerie avec son immense four à pain qui permettait autrefois de nourrir 50 à 60 personnes. Dans cette pièce, une petite vidéo particulièrement intéressante montre les différentes étapes de la restauration du monastère relevé de ses ruines par des passionnés.

On peut voir également (mais à travers une vitre seulement) certains espaces communs utilisés par les moniales: le petit cloître et ses belles arcades en serpentine, le grand cloître entièrement couvert et abritant les cellules des religieuses et enfin les chapelles latérales.

Une cellule témoin, reconstitution d’une cellule du 17ème siècle, permet de s’imaginer la vie d’un moine chartreux à l’époque dont le quotidien, ponctué de solitude et de silence était dédié à la prière. La visite se termine comme elle a commencé, par l’accueil et la boutique exposant les objets d’artisanats fabriqués par les moniales. Une visite finalement trop rapide (1 heure environ) d’un lieu où l’on aimerait s’éterniser davantage…

Une brochure vous est remis pour 1€, fournissant des explications sur l’histoire du lieu et la fonction des différentes pièces. Les bénévoles présents à l’accueil sont également disponibles pour répondre à vos questions.

 

La chartreuse de la Verne, Collobrières

le grand cloître de la Chartreuse de la Verne, Collobrières

La chartreuse de la Verne, Collobrières

La chartreuse de la Verne, Collobrières

 

➤ Infos pratiques

  Tarif plein: 8€  –  de 18 à 25 ans: 5,50€  –  moins de 18 ans: gratuit
  Ouvert toute l’année sauf au mois de janvier et les jours de fêtes religieuses
  En période estivale, en cas de risques d’incendie, la route D214 qui conduit au monastère peut être fermée, pensez à vous renseigner avant de partir auprès de l’office du tourisme de Collobrières ou en consultant le site de la préfecture du Var

 

Randonner dans le massif

La chartreuse est le point de départ de plusieurs randonnées balisées à travers le massif.

■  Les 2 menhirs du plateau Lambert, un site accessible uniquement à pied ⇒ 8,5 km aller.
■  Le barrage de la Verne à la Môle qui alimente en eau potable tout le Golfe de Saint-Tropez ⇒ 4,4 km aller
■  Le village de Collobrières ⇒ 12 km aller

 

châtaigniers, Collobrières

 

Collobrières

Après cette visite à la fois culturelle et reposante à la Chartreuse de la Verne, direction Collobrières, la capitale du massif des Maures et le pays de la châtaigne! C’est donc reparti pour 30 minutes de route et de virages jusqu’à l’entrée du village médiéval niché lui aussi en pleine nature.

Si le village de Collobrières est quelque peu isolé, il n’en reste pas moins touristique, surtout en été. Rien à voir avec le littoral si convoité bien entendu mais si vous souhaitez vous y rendre l’un des 3 derniers week-ends d’octobre lors de la Fête de la châtaigne, vous aurez certainement beaucoup de mal à trouver une place pour vous garer.

La spécialité de la ville? Le marron glacé bien sûr! Pour acheter et déguster quelques douceurs (à la châtaigne évidemment), rendez vous à la Confiserie Azuréenne au centre du village face au Pont Vieux. Cette petite boutique qui confectionne ses produits de manière artisanale depuis 50 ans est l’endroit parfait pour acheter toutes sortes de produits à base de châtaigne: crème de marron, farine, liqueur…

En été, on se laisse facilement tenter par une glace au marron glacé. Face à la confiserie, un tout petit musée retrace la fabrication de la crème de marron (entrée gratuite).

 

village de Collobrières, Var

 

Après cette pause gourmande, un petit tour du village médiéval s’impose. Montez par exemple la jolie calade Saint-Pons pour rejoindre l’ancienne église du village aujourd’hui en ruine. Poursuivez ensuite vers l’église Notre-Dame des Victoires, l’église actuelle. Traversez au hasard les nombreuses ruelles et placettes du village. Un petit coup d’œil à l’intérieur des maisons anciennes révèle des intérieurs sombres où le soleil a bien du mal à pénétrer même en été! Dans le centre, longez le cours d’eau jusqu’au Pont Vieux datant du 12ème siècle.

A ne pas louper: la Place de la mairie, la Place Rouget-de-l’Isle, la Place de l’église, l’église Saint-Pons et le Pont Vieux, petit pont qui enjambe le Réal Collobrier, le cours d’eau de Collobrières.

 

Ruelle de Collobrières

Passage couvert, Collobrières

église de Collobrières, Var

Collobrières

confiserie azuréenne, Collobrières

 

Le sentier botanique

 

Distance: 2,5 km
Durée: 1h15
Dénivelé:  200 m
Difficulté: moyen
Balisage: rouge et blanc du GR 90 + fléchage vert du sentier botanique

 

Le départ de la balade se situe juste à côté de l’église St Pons sur les hauteurs du vieux village de Collobrières. C’est également le point de départ d’autres randonnées comme le sentier découverte, le Plateau de Lambert et la Chartreuse de la Verne.

Cette boucle de 2,5 km se déroule à l’ombre des sous-bois et offre de très beaux points de vue sur Collobrières et le massif des Maures. La première moitié de la balade grimpe assez raide jusqu’au moulin du Collet, le point haut de la balade (370 mètres d’altitude). Ce dernier, aujourd’hui en ruine, est le seul moulin à vent construit à Collobrières en dehors de celui de la Chartreuse de la Verne. Il date du 16ème siècle. Les autres moulins de la commune étaient des moulins à eau.

Après avoir admiré la vue sur la forêt environnante, redescendre vers le col du Pilon, la châtaigneraie communale (où l’on peut également se promener) et enfin le village. Une jolie randonnée à travers chênes-lièges, pins maritimes, châtaigniers et maquis où fleurissent arbousiers, bruyères et cistes ainsi que de nombreuses autres espèces que vous apprendrez à reconnaître grâce aux panneaux didactiques. Privilégiez la promenade un jour de beau temps pour bénéficier d’une vue dégagée sur tout le massif.

 

Sentier botanique, Collobrières

Sentier botanique, Collobrières

Sentier botanique, Collobrières

Sentier botanique, Collobrières

Sentier botanique, Collobrières

 

 

Entre Grimaud et Collobrières

 

Entre grimaud et Collobrières, la D14 offre quelques jolis points de vue le long de la route. Ci-dessous, les vignes du domaine de la Giscle près de Grimaud. L’occasion pourquoi pas d’un arrêt dégustation pour les amateurs de vin.

 

vue sur les vignes près de Grimaud, Var

 

 

 


♦ Retrouvez ici toutes mes balades dans le Var

 

 

 

Pas encore de commentaires

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.