Antequera: l’Alcazaba et la collégiale de Santa María

Au cœur de la campagne andalouse, légèrement à l’écart de la route qui mène de Cordoue à Malaga, se trouve Antequera, une jolie ville pleine de charme. Ayant dû me contenter d’une visite abrégée à cause du mauvais temps, j’ai axé ma découverte de la ville sur l’Alcazaba, une ancienne forteresse arabe et sur la Collégiale de Santa María située juste à côté.

 

Antequera, Espagne

 

 

L’Alcazaba, la forteresse d’Antequera

Stratégiquement située sur les hauteurs de la ville, l’Alcazaba est une ancienne forteresse arabe construite au 14ème siècle pour repousser les troupes espagnoles catholiques lors de la reconquête. L’entrée se situe Place de los Escribanos, juste à côté de l’Arc des Géants (Arco de los Gigantes) une porte qui marque l’entrée de l’ancienne médina arabe.

Il ne reste pas grand chose de la forteresse mais la visite est intéressante grâce à un audioguide très bien fait. Il permet de découvrir un pan de l’histoire de la ville datant de l’époque de l’Antequera musulmane. La Tour de l’Hommage (Torre del Homenaje ) et la Tour Blanche (Torre Blanca) sont parfaitement conservées mais la mosquée qui se trouvait dans les jardins de la forteresse n’est plus qu’un lointain souvenir.

La visite vaut autant pour l’histoire du site que pour son magnifique panorama sur la ville et les montagnes environnantes que l’on a depuis les deux tours et les remparts. De là, on peut voir la ville entière avec ses maisons aux façades blanchies à la chaux si typiques d’Andalousie. Comptez environ 40 minutes de visite.

 

★ Infos pratiques

– Tarif Alcazaba seul: plus de 16 ans: 4€ – de 7 à 16 ans et plus de 65 ans: 2€ – moins de 7 ans: gratuit
– Billet combiné Alcazaba + Collégiale de Santa Maria: plus de 16 ans: 6€ – de 7 à 16 ans: 3€ – moins de 7 ans: gratuit
– Gratuit le mardi de 14h à 18h (sauf jours fériés et veilles de jours fériés)

– site web: http://turismo.antequera.es/fr

 

Alcazaba, Antequera

Alcazaba, Antequera

 

Real Colegiata de Santa María la Mayor

En sortant de l’Alcazaba, la visite se poursuit du côté de la Collégiale Royale de Santa Maria avec le même audioguide. Cette église, construite au 16ème siècle, surplombe une partie de la ville de sa belle façade à la fois gothique et Renaissance.

L’intérieur de l’église plutôt sobre et vide se visite rapidement et ne présente pas un grand intérêt mais les alentours méritent que l’on s’y attarde avec quelques beaux points de vue sur la ville et sur le Rocher des Amoureux (la Peña de los Enamorados), une formation rocheuse évoquant un visage tourné vers le ciel.

Beaux points de vue aux alentours de l’église: Mirador Niña de Antequera – Mirador Plaza de Santa María – Mirador Michael Hoskin – Mirador de las Almenillas

 

Collégiale Royal de Santa Maria, Antequera

Collégiale Royal de Santa Maria, Antequera

 

Les thermes romains

Depuis la Place Santa Maria, juste devant l’église, on peut voir les thermes romains d’Antikaria (nom romain d’Antequera). Seules les ruines demeurent mais leur taille ainsi que la belle mosaïque encore visible montrent l’importance des lieux à l’époque.

 

Thermes romains, Antequera

 

Au-delà d’Antequera…

En plus des nombreux monuments religieux et historiques qui font l’intérêt de la ville, Antéquera a la chance de se trouver près de deux sites naturels époustouflants.

Le premier est le parc El Torcal, à 11 kilomètres de là. Un espace naturel connu pour ses belles formations rocheuses sculptées par l’érosion. Le site propose des sentiers de randonnée balisés. Prévu dans le programme initial de la journée, j’ai finalement dû annuler la balade à cause de la pluie et d’un brouillard de plus en plus épais au fur et à mesure que je montais vers le parc situé en altitude: les aléas d’un voyage au mois de février!

Un peu plus loin, le site naturel du défilé des Gaitanes (Desfiladero de los Gaitanes) permet de parcourir les gorges d’El Chorro en empruntant le Camino del Rey, un sentier spectaculaire à flanc de falaise. Une balade que j’avais réservée plus d’un mois à l’avance sur internet pour le surlendemain mais finalement annulée également pour cause de mauvais temps…

 

vestiges de remparts, Antequera

 

La météo n’aura vraiment pas été avec moi lors de cette journée mais malgré la déception de n’avoir pu randonner dans le parc El Torcal, j’ai apprécié le peu de temps passé à Antequera, une ville pleine de charme, loin de l’agitation de destinations classiques, beaucoup plus touristiques.

Pas encore de commentaires

Écrire un commentaire