Visiter Cordoue, ancienne capitale de l’Espagne musulmane

Cordoue, ville d’histoire, est une belle étape lors d’un voyage en Andalousie. Surtout connue pour sa grande mosquée construite au temps des califes, Cordoue possède également d’autres monuments à découvrir, vestiges des différentes civilisations et religions qui s’y sont installées au cours des siècles. Les plus pressés pourront se contenter d’une journée sur place mais deux jours me semblent idéal pour découvrir un peu mieux la ville.

 

Le Pont Romain, Cordoue

 


Compte rendu de mes visites


 

La Mosquée-Cathédrale

Voilà un monument pour le moins atypique et étonnant. Moitié mosquée, moitié cathédrale, l’édifice surprend en associant deux religions au sein d’un monument unique. C’est au 13ème siècle, lors de la reconquête que la mosquée est convertie en église par les catholiques. Au 16ème siècle, ils décident de détruire une partie de la mosquée pour construire une imposante cathédrale en son centre. Un mélange de styles et de religions que l’on retrouve aussi bien à l’intérieur que sur la façade extérieure.

L’entrée se fait par la Cour des Orangers (Patio de los Najanjos), on peut y pénétrer gratuitement même si on ne souhaite pas visiter la mosquée. A l’intérieur, les proportions sont tout simplement gigantesques. J’ai particulièrement aimé la partie mosquée avec ses colonnes, ses arcs rouges et blancs, ses mosaïques et son architecture musulmane rafinée. A visiter sans hésiter!

 

★ Infos pratiques 

– Tarif: adultes: 10€ – de 10 à 14 ans: 5€ – moins de 10 ans: gratuit
– Entrée gratuite de 8h30 à 9h30 du lundi au samedi

– site web: https://mezquita-catedraldecordoba.es/fr/

 

mosquée-cathédrale, Cordoue

mosquée-cathédrale, Cordoue

 

La tour-clocher de la Mosquée-Cathédrale

Tout comme la Giralda à Séville, cette tour est un ancien minaret transformé en clocher. Pour 2€, on peut monter au sommet et profiter d’un panorama à 360° sur la ville, sur la mosquée-cathédrale et sur la cour des Orangers. Les visites ont lieu toutes les demi-heures avec un maximum de 20 personnes à la fois, mieux vaut penser à réserver son horaire.

 

la mosquée cathédrale, Cordoue

 

L’Alcazar

L’Alcazar des rois chrétiens (Alcázar de los Reyes Cristianos) a été édifié au 14ème siècle sur les ruines de l’Alcazar califal. Tout d’abord palais pour les rois catholiques, il est plus tard utilisé comme tribunal de l’Inquisition puis comme prison avant d’être ouvert à la visite dans les années 1950. L’Alcazar de Cordoue est bien plus petit que celui de Séville mais différent et mérite tout autant une visite.

Les jardins sont tout simplement splendides, c’est d’ailleurs la partie que j’ai préférée. Ils sont aussi plus fleuris et mieux aménagés que ceux de l’Alcazar de Séville pourtant déjà très beaux. Bassins, jets d’eau, statues et parterres de fleurs embellissent les lieux. Hors saison, lorsqu’il fait beau mais pas encore trop chaud, c’est l’endroit idéal pour un pique-nique ou un moment de détente.

La partie palais est nettement moins impressionnante que celle de l’Alcazar de Séville. On peut cependant y voir de belles mosaïques romaines et un sarcophage romain datant du 3ème siècle. On peut aussi monter sur une partie des remparts puis dans une des tours pour profiter du panorama sur la ville, les jardins de l’Alcazar et les écuries royales qui se visitent également.

 

★ Infos pratiques

– Tarif: adultes: 4,50€ – étudiants: 2,25€ – enfants: gratuit
– Fermé le lundi

– Site web: https://alcazardelosreyescristianos.cordoba.es

 

Alcazar, Cordoue

 

La vieille ville

Le centre historique de Cordoue est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. On y trouve les monuments les plus emblématiques de la ville tels que la mosquée-cathédrale, l’Alcazar et le pont romain. La Judería (ancien quartier juif) et San Basilio sont les quartiers les plus typiques. Les petites ruelles aux maisons blanchies à la chaux et les pots de fleurs suspendus un peu partout sur les murs donnent un charme tout particulier à la ville.

Les abords de la mosquée-cathédrale sont particulièrement touristiques, un peu trop même. Les boutiques de souvenirs y ont poussé comme des champignons. Heureusement, en s’éloignant un peu, on retrouve davantage de tranquillité et d’authenticité.

Au mois de mai, on peut assister à la fête des patios. Les habitants participant ouvrent gratuitement leurs portes aux visiteurs à des horaires déterminés afin de faire découvrir les plus beaux patios de la ville.

 

ruelle de Cordoue

 

La casa patio de San Basilio

En me promenant dans la vieille ville, j’ai eu la chance de découvrir par hasard ce magnifique patio fleuri. Située au 44 rue San Basilio, la casa patio appartient à l’Association des Amis des Patios de Cordoue. Elle accueille plusieurs ateliers d’artisanat et ouvre gratuitement ses portes aux visiteurs. N’hésitez pas à y faire un tour, c’est sublime. L’été, le jardinier peut passer 3 à 4 heures par nuit pour arroser tout le patio!

 

casa-patio San Basilio, Cordoue

 

Le Pont Romain

Joli pont entièrement piéton qui enjambe le Guadalquivir juste en face de la mosquée-cathédrale. La Porte du Pont, à l’une de ses extrémités, marque l’entrée de la vieille ville de Cordoue. De l’autre côté, vers la tour de la Calahorra, on bénéficie d’une belle vue sur la vieille ville et la Mezquita.

Au milieu du fleuve, on peut voir les vestiges de plusieurs moulins à eau à moitié dissimulés par les hautes herbes. Ils se trouvent dans la réserve naturelle de Los Sotos de la Albolafia située entre le Pont Romain et le Pont Saint Raphaël. L’un d’entre eux possède une belle roue à eau à l’image de celle qui servait autrefois à irriguer les jardins de l’Alcazar.

 

le Pont Romain, Cordoue

 

La tour de la Calahorra

C’est une ancienne porte fortifiée construite au 12ème siècle pour protéger l’entrée de la ville. Elle se trouve sur la rive sud du Guadalquivir au bout du Pont Romain. La tour abrite aujourd’hui un musée sur l’histoire d’Al-Andalus et la coexistence des cultures juive, chrétienne et musulmane à l’époque. La terrasse au sommet offre une belle vue sur le pont, la ville et la mosquée-cathédrale.

 

★ Infos pratiques

– Tarif: adultes: 4,50€ – étudiants: 3€ – moins de 8 ans: gratuit

– Site web: https://www.torrecalahorra.es/

 

la Tour de la Calahorra, Cordoue

 

Le Temple romain

A l’intersection de la rue Claudio Marcelo et de la rue Capitulares, juste à côté de la mairie, on peut voir les vestiges d’un temple romain datant du 1er siècle. Les colonnes antiques se dressent désormais au cœur de la ville, au milieu des immeubles d’aujourd’hui.

 

Temple romain, Cordoue

 

Les bains de l’Alcazar califal

Face à l’Alcazar des rois chrétiens, on peut visiter les vestiges de bains maures (baños del Alcázar califal de Cordoba) construits au 10ème siècle à l’usage du calif et de sa famille. Il reste peu de choses de ces anciens bains et les quelques salles visibles permettent difficilement de se représenter les lieux tels qu’ils devaient être à l’époque. Des panneaux informatifs (en anglais et espagnol seulement) expliquent l’usage des différentes salles visitées. Site historique intéressant mais l’ensemble reste quand même assez succinct.

 

★ Infos pratiques

– Tarif: adultes: 2,5€ – moins de 26 ans: 1,25€ – moins de 14 ans: gratuit

– Site web: https://alcazardelosreyescristianos.cordoba.es

 

 

Très différente de la belle et vivante Séville, Cordoue mérite elle aussi une halte lors d’un séjour en Andalousie. J’ai particulièrement aimé son immense mosquée et son Alcazar pour ses magnifiques jardins. A seulement une heure de route de la capitale andalouse, il serait dommage de ne pas en profiter.

Pas encore de commentaires

Écrire un commentaire